View Cart0 items / 0.00

Les matières

Avant d'être mis en boutique, chaque article, ou plutôt son prototype, est testé par ma petite famille, mes castors y compris. Très soucieuse de l'environnement, je porte un soin très particulier au choix des matières que j'utilise, surtout quand je les mets dans les mains de mes petits loups!

  1. Ici, pas de Bambou!

Je veux parler du tissu bien sûr et plus précisément de l'éponge de bambou, dont la douceur est tant vantée pour les lingettes démaquillantes.

L'éponge de bambou, ou plus précisément la viscose de bambou, est une fibre artificielle qui nécessite des traitements chimiques complexes, ultra-polluants, très toxiques et beaucoup d'eau. Pour produire de la viscose de bambou, il faut d'abord dissoudre le bambou à l'aide de soude caustique, puis le traiter avec des sulfates de soude et de l'acide sulfurique. Petit mélange, ensuite rejeté allègrement dans la nature.

Pas étonnant que la plupart des fibres de bambou reçoivent donc de très mauvaises notes écologiques.

2. Pourquoi l'éponge d'eucalyptus ( ou tencel)?

La fibre d'eucalyptus, appelé Tencel®, a la particularité de n’utiliser que des eucalyptus provenant de forêts FSH (gérées durablement, qui n’affectent pas les animaux sauvages).

La transformation de la plante en fibre textile se fait par un procédé closed-loop ( circuit fermé) qui récupère jusqu' 99% l'eau et le solvant utilisé pour un nouveau cycle de transformation.

De plus, le solvant utilisé (NMMO ) est un produit non-toxique et biodégradable en plus d’être un composé organique et non chimique. Elle est pas belle la vie!

Le cabinet environnemental Brown & Wilmanns a mené une étude qui a permis la classification des matières selon 5 critères majeurs :

  • toxicité pour l’homme : du producteur et du consommateur
  • dégradation de l’environnement
  • dégagement de CO²
  • consommation d’énergie (MJ/kg de fibre)
  • consommation d’eau (kg d’eau/kg de fibre)

Pas de surprise donc, de voir trôner le Tencel® à coté du coton Bio

3. Le coton recyclé

Nous consommons 400% plus de vêtements et donc de tissus, qu’il y a 20 ans. Plus de 80 milliards de vêtements sont confectionnés chaque année selon Eco-TLC. La production d'1 kg de coton nécessite en moyenne 11 000 litres d’eau.

Le recyclage du coton part de gisements de matières déjà existants (comme de vieux vêtements ou chutes de tissus non utilisés) ce qui permet de réduire drastiquement cette consommation d’eau, parfois jusqu’à 98%. Top non ?

Partant de ce constat, le choix des foutas en coton recyclé a été donc pour moi une évidence.

4. Le Lin

Le saviez-vous: La France produit 75% du lin mondial (Cocoricco !!!) et le lin cultivé dans nos régions permet de produire les plus beaux tissus du monde .

Sa croissance est très rapide ( 120 jours).
Sa culture demande très peu d'engrais, car il sait utiliser toutes les ressources naturelles du sol et il n'a pas besoin d'irrigation. Il ne produit pas de déchets! Toute la plante est utilisée et le tissu est biodégradable.

What else?